Les toilettes sont sŤches : tout pour passer maintenant aux toilettes sŤches
Un bon sac de sciure
Une planche, un seau et un abattant bien classique
Un vrai composteur
Au final de l'or dans le jardin
Passer à l'action avec le livre sur les toilettes sèches
Acheter le livre sur les toilettes sŤches

POURQUOI PASSER AUX TOILETTES S√ČCHES ?

Abandonner un système pratique et propre

Raccordement

Vous le savez peut-√™tre d√©j√†, installer de nouveaux WC est n'est pas vraiment facile, souvent on√©reux et parfois impossible. Les tuyaux d'√©vacuation doivent √™tre parfaitement √©tanches, avoir une pente minimale... Le «sanibroyeur» est la solution traditionnelle qui vient √† l'esprit «pour installer des toilettes n'importe ou dans la maison».

Ces tuyaux doivent d√©boucher dans un syst√®me d'assainissement, le tout-√†-l'√©gout ou une fosse sceptique, lesquels ont un co√Ľt... disons cons√®quent. Pour s'en convaincre il n'y a qu'√† demander un devis.

Pour une nouvelle installation, les toilettes sèches sont une solution simple et élégante. C'est la plus économique.

Mettre aux normes

De très nombreuses fosses sceptiques installées dans les années 70-80 ne sont plus aux normes. En pratique, même si elles ne débordent pas, elle ne fonctionnent plus depuis longtemps et rejettent une eau polluée dans le sol. Elles contaminent la très précieuse nappe phréatique.

Rénover le système et le garder aux normes revient très cher.

Passer aux toilettes sèches simplifie beaucoup le traitement des eaux de la maison. Il n'y a plus d'eaux vannes, une phyto-épuration simple suffit.

Un peu d'éthique

Les toilettes classiques sont parfaites tant que l'on ne considère que l'intérieur de la maison : immaculées, parfumées, désinfectées, pratiques... voici vraiment un système bien au point, auquel nous sommes accoutumés.

Les choses se g√Ętent d√®s qu'elles √©chappent au regard et sortent de la maison, citons  :

  • La rupture du cycle de la vie.
  • La diss√©mination des germes.
  • Une consommation d'eau importante.
  • Les biocides.

Le cycle de la vie (la notion clé)

Cette formule simple, "Le cycle de la vie", résume en quelques mots l'intérêt qu'il y a à utiliser les toilettes sèches (en fait les "Toilettes à Litière Bio-maitrisées" ou "TLB").

Pour développer, disons qu'en compostant la sciure, l'urine et les matières fécales, nous rendons à la terre la nourriture qu'elle nous a donné.

Nous pourrions aussi dire que les si animaux mangent les plantes, celles-ci ont besoin de leurs déjections pour pousser.

Vache mangeant de l'herbe dans un champ
Parcelle d'un champ de ma√Įs sans fertilisant
Parcelle du m√™me champ de ma√Įs fertilis√©e par les d√©jections de l'√©levage

Enfin ce qui n'est pas rendu à la terre, les "eaux vannes" issues des wc classiques, même retraité par la station d'épuration, pollue d'une façon ou d'une autre (ex. les fameuses nitrates...).

La Bretagne est un exemple d√©monstratif d'un cycle de la vie rompu : de nombreux animaux d'√©levage recoivent en nourriture des plantes import√©es. La v√©g√©tation locale ne peut absorber leurs d√©jections. Les polluants, essentiellement des nitrates, contaminent l'eau avec des effets, tant√īt sournois sur les nappes phr√©atiques, tant√īt spectaculaires sur les c√ītes comme les algues vertes.

Adopter les toilettes s√®ches c'est rejoindre le cycle de la vie : arr√™ter de polluer et enrichir son jardin.

La dissémination des germes

Si un étron reposant dans la sciure ne pose de problèmes à personne, il n'en est pas de même lorsqu'il se décompose dans l'eau. Il devient un matière abjecte qui ne demande qu'à se répandre indéfiniement aux alentours.

"Le fumier c'est la vie, le lisier c'est la mort" disait un éleveur de veaux en parlant de son métier. Je peux vous dire que sa formule résume bien la différence qu'il y a entre le tas de compost et le contenu d'une fosse sceptique.

En pratique la diss√©mination des germes n'est plus une menace dans un pays d√©velopp√© aux √©go√Ľts bien entretenus et au syst√®me de sant√© performant.

Une consommation d'eau importante

Un faux problème?

Image tirée du site humoristique canadien www.tescave.com

C'est cet argument qui est souvent mis en avant pour promouvoir les toilettes s√®ches. Il n'est peut-√™tre pas suffisant pour rompre avec des habitudes bien ancr√©es :

  • Comme l'eau n'√©tant pas ch√®re ce ne sont que quelques cinquantaines d'euros par an qui seraient √©conomis√©s.
  • En France du moins, l'eau est abondante, et la partie que nous avons d√©tourn√© pour nos toilettes reprendra t√īt ou tard sa course vers la mer.

Il reste le problème purement moral que soulève le fait de continuer à souiller ce bien précieux qu'est l'eau potable. Il est vrai qu'ici cette eau ne manque à personne... et que personne de là-bas ne boirait cette eau car elle est ici.

Les biocides

Si les WC sont si propres... c'est au prix d'un entretien important √† grand renfort de produits d√©sinfectants : les biocides.

Ces produits par nature agressifs, et les parfums qui leur sont associés polluent d'abord l'air de la maison.

L'inofensif couple "pelle + balayette" les remplace dès que l'on adopte les toilettes sèches.

Alain DELANGE, Siret 331 381 210 00045 - TVA non applicable, article 293B du GCI
51 Avenue Philippe de Girard, 84160 CADENET, FRANCE
email : contact@bois-facile.com, internet : www.bois-facile.com®
Copyright © Alain DELANGE 2013
échec connection mysql: [2002]/[php_network_getaddresses: getaddrinfo failed: Name or service not known]